Français English Espanol
» » L’abattage Halal


 

L’abattage Halal

 

Dans l'Islam, le mot Zakat se rapporte à la bonne odeur et à la purification. Pour l’abattage halal, cela signifie que l’animal est purifié et qu’il est bon à la consommation par les Musulmans.
Cela s’applique aux animaux sains, autorisés à la consommation par l'Islam.

Les règles de l’abattage Halal :

  • La méthode Al Zabeh s’applique pour l’abattage de tous les animaux.

  • La méthode Al Naher s’applique pour l’abattage des animaux de grande taille (chameau, bovins, …).

 

Dans le cadre de sa certification halal, l’AFCAI s’engage à faire respecter les principes suivants :

L’animal :

L’animal doit faire partie de la catégorie des animaux autorisés à être consommés en Islam et doit être vivant au moment de l’abattage.

Le sacrificateur :

Le sacrificateur doit être un homme ou une femme, conscient, Musulman de toute tendance ou si besoin, appartenant aux Gens Du Livre (Juifs et Chrétiens). Si le sacrificateur perd la raison par ivresse ou par folie ou s’il est athée, l’abattage ne sera pas considéré Halal.

L’outil :

L’outil de l’abattage doit être tranchant et doit permettre de saigner et couper la gorge. Couteau, sabre, pierre, bois; tout ce qui a un bord tranchant, excepté les dents et les ongles, peut être considéré comme un outil licite.
Dans le cas d’un abattage mécanisé,le disque-lame doit être tranchant et non denté et il doit couper par son rebord tranchant et non par son poids.
Cet outil doit être constamment nettoyé par un flux d’eau et affuté régulièrement dans la journée.
Les sacrificateurs sont en outre équipés de plusieurs couteaux affûtés pour procéder à un abattage licite si celui-ci a été imparfaitement réalisé.

La coupe :

La coupe doit se faire d’un geste rapide et franc, par devant l’animal (Al Zabeh), pour inciser les 4 éléments de la vie, à savoir, la veine jugulaire, l'artère carotide ,la trachée (respiration) et l’œsophage (alimentation). 

Les prières :

Le sacrificateur doit réciter la prière Bismillah au moment de l’abattage et durant tout le temps de sa présence aux abords de la zone de sacrifice.

Sourate 6 – Al-An’âm (Les Bestiaux).

Verset 121 : « Et ne mangez pas ce sur quoi le nom d’Allah n’a pas été prononcé, ce serait assurément une perversité ».

L’orientation :

L’orientation vers La Mecque au moment de l’abattage est préférable. Si la direction de La Mecque est connue, mais que l’abattage est tout de même fait sciemment dans une direction opposée, l’abattage ne sera pas considéré Halal. Si l’orientation vers La Mecque n’est pas respectée par oubli ou par ignorance, l’abattage sera Halal. L’orientation du sacrificateur vers La Mecque au moment d’accomplir le geste est également préférable, mais pas obligatoire.
Dans l’Ouest de la France, la face de l’animal doit être orienté vers La Mecque au moment de la saignée (orientation de La Mecque : 21°25’21.66″ N 39°49’35.33″ E dans l’ouest de la France).

L’abattage par les Gens Du Livre :

Il est permis dans le Saint Coran, et ce à travers la Sourate 5 – Al-Ma’idah (La Table Servie) : « Vous sont permises, aujourd’hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des Gens Du Livre et votre propre nourriture leur est permise ».

Étourdissement :

La licéité de l’étourdissement a été confirmée par l’International Islamic Fiqh Academy IIFA, Resolution 101/3/10 in Sharia Rules of Slaughtering, 28.06.1997. Les savants musulmans ont confirmé que l’étourdissement, selon des critères particuliers, convient avec les impératifs du halal et ne signifient pas la mort de l’animal. Pour que ce procédé soit considéré comme licite l’AFCAI exige le respect strict de son cahier des charges. Dans le cas des volailles par exemple, l’étourdissement ne doit pas tuer l’animal, il doit être réversible et contrôlé. Pour ceci, des tests de réveil sont systématiquement mis en place dans les unités d’abattages contrôlées. Les paramètres d’étourdissement doivent être automatiquement adaptés au poids et à l’âge des volailles sur la ligne d’abattage. Des tests de réveil sont pratiqués au début de l’abattage de chaque lot et de manière régulière et inopinée. En cas de problème, il est nécessaire d’apporter des actions correctives en ajustant les paramètres et de recommencer le test de réveil, et ce pour qu’aucun animal ne soit abattu de manière non licite.

En conclusion :

L’outil doit être bien aiguisé et l’abattage ne doit pas faire souffrir l’animal. L’abattage Halal est pratiqué dans le souci de préserver la santé de l’homme d’une part et pour respecter les préceptes de l’abattage Halal d’autre part. Dans Islam, tout être vivant a une âme. De ce fait, il ne faut pas faire souffrir l’animal au moment de l’abattage. Il doit être traité dans de bonnes conditions avant l’abattage en lui donnant à boire et à manger. Il ne faut pas abattre un animal devant un autre animal, ni dépecer ou déplumer l’animal avant de s’assurer qu’il soit effectivement mort. Il est important de souligner que la production et la présence de produits d’origine porcine sur un site de production entrave l’aspect Halal des autres produits de ce site qui sont par conséquent considérés Haram.

Source : كتاب الفقه على المذاهب الأربعة 


L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter - posez vos questions à l’administrateur du site